•  

     

    Voici quelques symptômes de cette maladie très contagieuse :

     

     

    Tendance à se laisser guider par son intuition personnelle,

    plutôt que d'agir sous la pression de peurs, d'idées reçues

    et de conditionnement du passé.

     

     

    Manque total d'intérêt pour juger les autres,

    se juger soi-même et s'intéresser à tout ce qui engendre des conflits.

     

     

    Perte complète de la capacité à se faire du souci

    (cela représente l'un des symptômes les plus graves.)

     

     

    Plaisir constant d'apprécier les choses et les êtres tels qu'ils sont,

    ce qui entraine une disparition de l'habitude de vouloir changer les autres.

     

     

    Désir intense de ce transformer soi-même

    pour développer ses potentiels de santé, de créativité et d'amour.

     

     

    Ouverture sans cesse croissante à l'esprit d'enfance,

    à la simplicité, au rire et à la gaieté.

     

     

    Si vous présentez déjà des symptômes, sachez que votre état est probablement irréversible.

    Les traitements médicaux chimiques peuvent faire disparaître momentanément

    quelques symptômes mais ne peuvent s'opposer à la progression inéluctable du « mal ».

     

    Aucun vaccin anti-bonheur n'existe.

    Comme cette maladie provoque une perte totale de la peur de mourir

    qui est le pilier central des croyances de la société matérialiste moderne,

    des troubles risquent de se produire, tels que grève de l'esprit belliqueux,

    rassemblements de gens heureux pour chanter, danser et célébrer la vie,

    cercles de partage et de guérison, crises collectives de fou rire...

     


    Extrait d'un texte du Dr Christian TAL SCHALLER


    7 commentaires
  • L'apprentissage le plus précieux n'a rien à voir avec la mémorisation de faits et de chiffre.

    Il n'a rien à voir avec l'obtention de meilleures notes ou l'accumulation de diplômes.

    Il a à voir avec la vie même, et c'est sur le coeur que ses effets se font sentir.

    Rodney SMITH


    19 commentaires
  •  

    Fais Passer Le Mot, Judith

     

    On m’a dit petite, le monde est noir ou blanc.
    Il y a ceux qui sont et ceux qui font semblant.
    Tu n’auras pas toujours ce que tu attends.
    C’est la vie c’est comme ça.

    On m'a dit petite, descend de ton nuage.
    Toutes ces illusions ne sont que de passage.
    Tu t’en souviendras quand tu auras notre âge
    Mais moi….

    Je sais que nos rêves sont solides comme du béton.
    A tort ou à raison,
    Fais passer le mot.
    Je sais qu'on est nombreux à savoir ce qu'on veut.
    On baissera pas les yeux.
    Fais passer le mot.

    On m'a dit tu sais le monde ne t'attend pas.
    tu n'as pas les armes pour mener ton combat.
    Rentre dans le rang de ceux qui marche droit.
    C'est la vie, c’est comme ça

    On m'a dit tu sais, tu changeras pas les choses.
    Ne perds pas ton temps à défendre ta cause.
    Tu crois tout savoir alors que tu supposes
    Mais moi…..

    Je sais que nos rêves sont solides comme du béton.
    A tort ou à raison,
    Fais passer le mot.
    Je sais qu'on est nombreux à savoir ce qu'on veut.
    On baissera pas les yeux.
    Fais passer le mot.

    Pourquoi s’effacer
    Et laisser nos voix 
    Nos rêves, 
    c'est tout ce qu'on a.


    Toi dis leur que nos rêves sont solides comme du béton.
    A tort ou à raison,
    Fais passer le mot.
    Dis leur qu'on est nombreux à savoir ce qu'on veut.
    On baissera pas les yeux.
    Fais passer le mot.

    Dis leur que nos rêves sont solides comme du béton.
    A tort ou à raison,
    Fais passer le mot.
    Dis leur qu'on est nombreux à savoir ce qu'on veut.
    On baissera pas les yeux.
    Fais passer le mot.
    Fais passer le mot...

     

     


    6 commentaires
  •  

     

    Écouter, c'est commencer par arrêter son petit cinéma intérieur, son monologue portatif, pour se laisser rejoindre, et peut-être transformer, par l'autre.

    C'est accepter qu'autrui puisse rentrer dans notre recevoir.

    Cela voudra dire : mettre en veilleuse nos pensées, nos ressentis, pour pouvoir mieux l'accueillir, pour lui permettre d'entrer dans notre maison, de s'y installer un instant, de s'asseoir dans notre fauteuil et de prendre quelques aises, en sollicitant notre attention pour lui seul.

     

    Écouter ce n'est pas chercher à répondre à celui qui se cherche, se dit ou entre en résonance.

    Une écoute active doit lui permettre de s'entendre, de se reconnaître, de se retrouver dans les errances ou le labyrinthe de ses pensées.

    C'est refuser de penser à sa place, de donner des conseils, et même de vouloir comprendre.

    C'est simplement accusé réception et entendre.

     

     

    Jacques SALOME


    7 commentaires
  •  

     

    Donner c'est la plus belle des choses, donner ce qu'on a de meilleur en soi, donner son rire, sa joie de vivre, sa gaieté, son dynamisme, sa gentillesse, sa tendresse, sa douceur, son écoute, sa compréhension.


    On a tant de belles couleurs en soi qu'on peut offrir à l'autre, il suffit de tendre la main, de sourire, de dire un mot qui s'envole gracieusement vers l'autre et dépose sur son cœur un arc-en-ciel, une fleur, une petite lumière, un soleil, une étoile...


    Recevoir... quelle chose délicieuse ! Notre cœur se met à chanter, à danser et on est heureux. La vie devient belle et on se met à danser !


    Donner et recevoir sont des mots inséparables, de vrais amis qui ne marchent pas l'un sans l'autre.


    Il faut le savoir et ne pas l'oublier...

     

     

     

    Texte dont je ne connais pas l'auteur.

     


    7 commentaires