•  

    A quoi sert un surcroît de sagesse, pensa-t-il, si celui-ci n'est qu'appréhension du lendemain, ou perpétuelle expectative de l'évènement contraire ?

    Les meilleures choses ont peut-être une fin. Mais elles ont aussi un commencement.

    Alors, commençons d'être heureux.

    Et soyons un peu moins sensibles à la force des choses, dont c'est la nature de perturber les horizons et d'éclipser pour un temps, un temps seulement, notre enthousiasme. Qu'importe au fond si le soleil n'est qu'un éphémère et dérisoire défi aux éléments, pourvu que l'on sache en apprécier la caresse et en gouter le baiser. Et si par le cycle des saisons le soleil se fait moins chaleureux ou plus rare, eh bien considérons que c'est par coquetterie. Où puiserait-on la joie débordante des retrouvailles s'il n'y avait pas de séparation ?

     

    Jade et les sacrés mystères de la vie, F.GARAGNON


    5 commentaires
  •  

    Il faut devenir des sources, il faut que les autres aient envie de se désaltérer à notre source.

     

    Vous avez remarqué ? On ne dit pas : « je meurs d'espoir », pourtant on dit : « je meurs de soif ». C'est bien la preuve que c'est drôlement important, la soif, puisque notre vie en dépend. Il y a énormément de gens qui continue à vivre sans s'apercevoir qu'ils sont morts. Je veux dire qu'ils existent, mais ils vivent pas vraiment. Vivre, c'est pas seulement respirer, bouger, se lever, travailler et aller chercher de l'argent à la banque ! A la fin de votre vie, vous croyez que vous vous en souviendrez de tout ça ? Ce sera un foutu pêle-mêle, il n'y aura plus grand chose de valable à retenir, d'ailleurs c'est simple : vous serez complètement gâteux, et vous mélangerez tout ! Bien que vous ayez vécu des milliards de milliards d'instants, eh bien c'est comme si rien ne s'était passé véritablement. Alors, vous direz : « C'était donc ça la vie ? » Et ce sera comme si vous n'aviez rien vu passer...

     

    Vous trouvez ça intelligent, vous, d'en arriver là ? Tenez, je suis sûre que vous avez plein de grands projets dans la tête, pas vrai ? Oh ! bien sur, il y a projet et projet. Il y a ce que vous voulez avoir, mais ça c'est votre affaire. Ce qui est beaucoup plus intéressant, c'est ce que vous voulez être. Souvent vous pensez à ce que vous avez toujours voulu faire. Seulement, cet idéal, vous trouvez toute sorte d'excuses pour pas le réaliser : la force des choses, le manque de temps, les impératifs de la vie quotidienne...Alors, vous vous dites : « On verra ça plus tard ». Mais qu'est-ce que ça veut dire « plus tard » ? Vous voulez vraiment que je vous le dise ? Eh bien, ça veut dire : « jamais » !

     

    Si vous pouvez le faire et que vous le faite pas, à quoi ça sert que vous puissiez le faire ? Vous êtes pas plus avancé que celui qui peut pas. Vous êtes même moins avancé. Parce que celui qui peut ne peut pas, ce n'est pas de sa faute, tandis que vous, c'est que vous gâcher votre talent. C'est comme si vous êtes heureux et que vous le montrez pas : comment les autres, ils peuvent savoir que vous êtes heureux? C'est comme si vous l'étiez pas ! D'ailleurs, le bonheur, c'est tellement abondant, qu'on ne peut pas le garder rien que pour soi tout seul; ou alors, ce n'est pas du cent pour cent pur bonheur : c'est un mélange de plaisir, d'égoïsme, d'émoustillement, un tralala qui n'a rien à voir avec l'Alleluia.

     

    Je vais vous dire : le rêve, ça s'use que si on ne s'en sert pas ! Si vous attendez que vos rêves prennent la poussière, eh bien vous serez bientôt un vieil épouvantail plein de toile d'araignée!

     

    Si vous réalisez pas vos projets maintenant, c'est que ce sont des ballons de baudruche, ou bien c'est que vous n'êtes pas chiche. De deux chose l'une : soit vous vous hissez au dessus de vous même pour être à la hauteur, à la hauteur de vos rêves, soit vous restez un p'tit bout d'homme sans intérêt qui fait du terre-à-terre toute sa vie parce qu'il a soit disant pas le temps de regarder les étoiles...Voilà, voilà.

     

    Jade et les sacrés mystères de la vie, F.GARAGNON


    3 commentaires
  •  

    Prendre conscience de son EGO n'est pas chose facile...et pourtant c'est souvent lui qui se place entre nous et les autres et même, parfois, entre nous et nous...

     

    Cet EGO se place là, comme une barrière...et la s'amorce un combat...pour arriver à le dépasser...

     

    Parfois, on y arrive...après une lutte souvent difficile, on y arrive...on éprouve ce soulagement d'avoir compris...d'avoir l'impression d'avoir dépassé l'EGO...mais l'EGO est très fort...il revient, insidieusement...et de nouveau le combat...et de nouveau le soulagement...et de nouveau le soulagement...puis le combat, un peu moins douloureux cette fois...puis le soulagement un peu plus profond...

     

    Je crois que c'est le SEUL combat digne d'existence dans ma vie...le combat contre mon EGO...car après réflexion, chacun des combats que j'ai pu mener (ou vouloir mener) dans ma vie, étaient TOUS dictés par mon EGO...

    L'un des plus grand combat de ma vie, fut un combat POUR ma maman, ma maman que je sentais triste, malheureuse, pour qui je pensais pouvoir faire quelque chose...je me battais pour elle...parfois au détriment de mon existence...je voulais la protéger...je savais ce qui pouvait la rendre heureuse...ces attitudes nous ont parfois conduit à de gros conflits...toujours plein d'AMOUR, mais conflits...Et quand on regarde, juste regarder la situation...ai-je réussi à « sauver » ma maman ?...ai-je réussi à la rendre plus heureuse ?...En toute sincérité NON, j'ai juste réussi à l'aimer...parfois bien...parfois mal...de façon très, trop possessive...mais je l'ai aimé chaque seconde de mon existence, chaque seconde de son existence...et je continue à l'aimer dans son absence...et je crois pouvoir dire d'un AMOUR immense...et depuis sa mort ( peut-être un peu tard...) d'un AMOUR peut-être dénué d'EGO...car, oui, je l'aime et n'en attend rien et ne peux plus rien en attendre en retour...même si j'ai la profonde conviction pourtant de recevoir encore de jolis messages, de jolis leçon de ma maman partie vivre dans une autre vie...

     

    Peut-être ce que je vais écrire va surprendre voire choquer...mais durant quelques secondes...ça a duré très peu de temps...j'ai ressenti un « soulagement » ce 18 février en voyant, en regardant ma maman...elle semblait si calme, si apaisée, si détendue, si soulagée...Cette sensation, ces émotions sur son visage...j'étais juste soulagée pour ELLE...juste quelques toutes petites secondes...et très vite mon EGO a refait surface...j'ai perdu ma maman...je suis toute seule...

    Les premiers mots qui sont sortis de mon cœur, par ma bouche ont été : « Ce n'est pas grave, maman, soit heureuse là où tu vas... » et je vous certifie que ces mots étaient vraiment ressentis, éprouvés dans mes tripes...

    Il est dit dans les livres qu'une des étapes du deuil est la colère...je crois pouvoir affirmer qu'à ce jour je n'ai jamais éprouvé de colère contre ma maman... JAMAIS

     

    Pour en revenir au sujet...l'EGO...ce sentiment que j'ai ressenti dans mon cœur, ce sentiment d'apaisement, y suis-je pour quelque chose ? Ce combat que j'ai mené pour elle n'était-il pas vain ? N'était-il pas la preuve d'un EGO très, trop puissant ??

     

    Alors, oui, je crois que le SEUL vrai combat de cette vie (et des suivantes car c'est un combat long et difficile ) est le combat contre mon EGO...

     

    Je n'aurai jamais pensé être capable un jour d'écrire, ici, ces mots la...ces ressentis la...comme quoi... tout change...et je crois vraiment...qu'aujourd'hui est le bon jour...alors juste...je fais...

     

    CARPE DIEM...juste chaque jour...

     

    PS: juste un merci tout particulier à la vie, et à ses aléas...pour toutes ces prises de consciences...et un grand merci à chacun de ceux qui dans ma vie m'aident et m'accompagnent dans ses prises de conscience...


    12 commentaires
  •  

    « Frère Michel, c'est quoi aimer ?

    -C'est avoir envie de faire plaisir rien que pour le plaisir de faire plaisir...

    -Gratis pro déo?,je lui ai dit.

    -Bravo ! C'est exactement ça »

     

     

    RECETTE POUR UN MOMENT GRATIS PRO DEO :

     

    1. Trouvez une fée ( je vous l'accorde, pas si simple, mais je vous assure ça existe...., il suffit de savoir les voir...)

    2. deuxième ingrédient : le prince charmant...ben, oui, forcement, une fée sans prince charmant serait-elle une vraie fée ????(moi, la mienne a un prince charmant....si si je vous jure, impossible de ne pas le voir, ou alors c' est que vraiment on fait exprès !!!! )

    3. ajoutez-y un événement magique ( genre....un anniversaire de mariage....dans mon conte de fée à moi cet événement n' est pas des moindres....30 ANS !!!, comment ne pas croire aux fées et aux princes charmants après un score comme celui là.... ;-) …)

    4. Mélangez le tout, laisser reposer quelques jours et voilà l'idée : pourquoi ne pas leur offrir un joli moment de conte de fées....un super anniversaire de mariage...

    5. Trouvez quelques collaborateurs ( les petits lutins de la fée et du prince charmant dans mon histoire....) et préparer ce moment GRATIS PRO DEO pour la fée et son prince

    6. Choisissez un endroit féerique ( ben, oui, forcement, obligé !!!!) ...dans mon histoire, les petits lutins et moi même avons opté pour un centre thermal...oui, quoi de mieux que de se faire dorloter à 2 pour fêter 30 ans de mariage????

    7. organisez un programme coconning : détente dans le jacuzzi, le hammam, les bains orientaux aux milles senteurs....modelage duo ( j'explique : massage ensemble , ben, oui réfléchissez c' est un anniversaire de mariage...il faut que les jeunes époux profitent ensemble....)

    8. Créer un joli moment pour offrir à la fée et au prince charmant ce séjour..... Et c' est là qu'arrive votre moment gratis pro déo....quand vous les voyez ouvrir l' enveloppe , découvrir leur moment.....et là, ça devient MAGIQUE...voir leurs yeux briller...la surprise dans leurs yeux...la joie dans leurs regards qui se croisent....juste GRATIS PRO DEO.....et le must du must c'est quand vous les voyez partir ensemble, les yeux tout brillants...le cœur rempli de joie d'aller vivre ensemble ce moment rien qu'à eux...la, je vous jure c' est du gratis pro deo...et si vous aviez le moindre doute sur l'intensité de leur amour au bout de 30 ans....oups, en une seconde ce doute se volatilise....car leur AMOUR vous inonde, vous en prenez plein les mirettes....GRATIS PRO DEO...

       

     

    RIEN QUE POUR LE PLAISIR DE FAIRE PLAISIR....voilà une phrase qui raisonne dans mon cœur ce soir...

    Est-ce encore un secret pour quelqu'un ici que la vie est pleine de mystères ???

    Un des jolis mystère qui s' est produit dans ma vie, est la découverte d'une fée...de l'homme de sa vie et de leurs petits lutins....

    MERCI à vous tous de colorer si joliment ma vie...

    GRATIS PRO DEO....

     


    17 commentaires
  •  

    Depuis que je connais Dieu, j' ai beaucoup changé. Oh! De l'extérieur je n'ai pris que quelques centimètres, mais j'ai peuplé mon royaume intérieur de plusieurs milliers de sujets d'intérêt, et je suis bien décidée à ne pas en rester là ! Voilà, voilà : avant je n'étais qu'un petit bout de femme de rien du tout; maintenant, je suis une créature unique, parmi des milliers de milliers. C'est une sacrée métamorphose qui est à la portée de tout le monde, à une condition : aimer et se sentir aimé. Pour de vrai, et pour toujours.


    Jade et les sacrés mystères de la vie, François GARAGNON


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique